Skip to content

Confinés, mais pas encore morts !

En quelques semaines, la pandémie de Covid-19 a bouleversé le quotidien de plus de la moitié de l'humanité, elle a changé notre rapport au temps, au vivant, aux objets, à l'Etat, à nos voisins, à nos proches, à nous-mêmes.

Tout ou presque est à l'arrêt, y compris le monde éditorial, les librairies, les circuits du livre, l'édition papier.

Yvan Saint-Jours, Pablo Servigne, Denys Chalumeau, le - # Actualités

In extremis, au cours de la seconde quinzaine de mars, quelques jours après le début du confinement, et grâce à la Poste, les abonné.es recevaient le nouveau numéro d'Yggdrasil (#4) et les kiosquiers ouverts le mettaient à disposition des quelques courageuses âmes masquées munies de leur attestation.

Et pour les autres ? Rien car les librairies sont closes et la plateforme logistique qui distribue Yggdrasil a fermé au début du confinement. Cependant, une petite lueur a pointé son nez : la plateforme a repris du service ce mardi, au ralenti, permettant ainsi à notre boutique en ligne de continuer à proposer la vente des 4 premiers numéros d'Yggdrasil. Toutefois, nous sommes tributaires des délais de traitement et d'acheminement postal qui se sont rallongés. 

Et quid de la suite ?

La réponse est simple : on avait dit 12 numéros... On fera tout pour faire 12 numéros ! Il reste deux ans, soit encore 8 numéros... c'est quand même pas la mer à boire, et c'est pas la fin du monde qui nous arrêtera !

Il faut reconnaître que si l'intention de continuer est claire, la mise en oeuvre l'est moins. En effet, le #5 se construira fébrilement car : 1. Comme les retours des kiosques ne se font pas, nous manquons pour l'instant de trésorerie pour continuer à payer l'équipe et les contributeurs/trices. 2. Comme l'imprimerie est en berne, le prochain numéro ne sera donc pas imprimé et paraîtra en version électronique. 

Ainsi, à partir de maintenant, et jusqu'à nouvel ordre, nous n'avons d'autre choix que de revenir sur deux fondamentaux d'Yggdrasil : rémunérer correctement le travail des contributeurs/trices et de l'équipe, et miser sur du beau papier. Nous voilà confinés dans le monde électronique, celui là même dont nous voulions nous débrancher !! Et il n'y a plus qu'à prier pour que les datacenters tiennent le coup ;)

Pendant trois mois, nous allons publier des articles en ligne librement. Fin juin, nous sortirons un numéro 5 entièrement électronique (au mieux : une belle version PDF de 144 pages, réservée aux abonné.es et en vente en téléchargement ; au pire : les articles en ligne sur notre site). Et comme, paraît-il, nous sommes "en temps de guerre", ce sera évidemment avec les moyens du bord. Nous voulons continuer à distiller ce qui nous semble essentiel, et qui le devient peut-être d'autant plus en ces temps troublés.

Après le #5, à l'automne prochain, l'intention d'Yggdrasil est de continuer le rythme jusqu'au numéro #12, de revenir au plus vite au papier, et de tout faire pour sortir progressivement nos vies de l'électronique (qui pollue aussi, qui nous maintient devant un écran, qui nous surveille, et qui est aussi très vulnérable aux chocs systémiques).

Les dons n'étant pas possibles, nous invitons les fervent.es lectrices et lecteurs qui souhaiteraient aider l'équipe d'Yggdrasil à passer ce cap, à s'abonner "sans assurance de recevoir un beau magazine papier" en allant sur notre boutique en ligne.

Voilà pour les nouvelles confinées.
L'équipe d'Yggdrasil, masquée, reste soudée et à vos côtés. 
On ne lâche rien jusqu'à l'été 2022 !

Yvan, Pablo et Denys (co-fondateurs)
Lyse (coordinatrice de paix... en temps de guerre)

# Actualités# Espace auteur.es# Evénement# Magazine# Médias# On parle de nous...

Publications récentes

Pablo Servigne en tête à tête avec Radio Recyclerie

La rédaction, il y a

Le 29 juin 2020, Simon Beyrand, au micro de Radio Recyclerie, le podcast des idées, des débats et des écologies, a échangé avec Pablo Servigne.

# On parle de nous...