Skip to content
© Eloïse Callewaert - @habiterlemondeautrement

« L’énergie suit la conscience »

« Quitter la ville et renouer avec le Vivant pour oeuvrer tous les jours avec mon projet artistique au contact des éléments de la nature…». Il y a quelques années, cette phrase n’était qu’un rêve, un fantasme savoureux qu’il me plaisait d’imaginer dans ma tête... Découvrez comment Eloïse, par le biais de ses lectures yggdrasiliennes, est parvenue à transformer son rêve en réalité.

La rédaction, le - # On parle de nous...

Flashback - Mars 2020, en plein confinement : Face au déséquilibre global de mon activité, je me fais la promesse de provoquer ma propre chance et transformer la crise en opportunité. Je décide de me connecter à mon intelligence intuitive.

C’est aussi à ce moment-là que j’ai commencé à dévorer tous les écrits et les conférences de Pablo Servigne et que j’ai pu découvrir que tout effondrement apporte en même temps du renouveau et que le fameux “monde d'après” dont on parlait tant est déjà présent.

J’ai pris conscience que ces intentions et lectures étaient autant de graines semées en 2020 qui avaient germé ! Et que je suis maintenant dans la joie d’en récolter les premiers fruits. Ce fruit succulent qu’on appelle la souveraineté.

En tant qu’artiste plasticienne, j’avais besoin de remettre du sens dans mon métier… De cette crise et de mes intentions fortes a éclos mon projet “Habiter le monde Autrement”.
En m’engageant pour lui, il m’a fait découvrir le monde des porteurs de projet ESS (1), m’a fait rencontrer les élus de ma ville, il m’a aussi permis d’arriver finaliste nationale du concours de la Social Cup organisé par l’association MakeSense en 2021.
Je n’avais jamais déployé une telle énergie pour passer à l’action !

Pétrifiée par l’éco-anxiété dans ma quête de sens, je croyais n’avoir aucun pouvoir d’agir. Plus récemment, mon projet m’a mis sur la route de l’éco-lieu du collectif "Terre de Naissance" dans l’Aube, un lieu magnifique qui me permet d'œuvrer à plein temps pour mon projet en créant avec eux plusieurs habitats écologiques vertueux pour l’humain et pour l’environnement.

© Eloïse Callewaert - @habiterlemondeautrement

« L’énergie suit la conscience » est une phrase que j’ai lu dans le numéro 4 d’Yggdrasil (2), en ouvrant le magazine au hasard pour m’inspirer et donner un titre à mon témoignage.

Je suis émue car je me rends compte que ces mots résument parfaitement le cheminement que j’ai pu parcourir ces deux dernières années.

Dans ce numéro, reçu pendant ce premier confinement, il y a aussi l’article Transformation, écrit par Cindy Jeannon et notamment cette citation : « En se reconnectant au vivant, à l’amour, notre élan va vers les constructions communes. Dans cette crise de sens, il est temps de revenir à l’essentiel. Tisser des liens qui libèrent, qui fécondent… » (page 123).

Les mots sont bel et bien créateurs.
Un grand MERCI du cœur à tous les contributeurs, co-créateurs des articles de chaque numéro !

Ma reconnaissance va aussi vers mon éco-anxiété qui a marqué le commencement d’une transformation profonde. C’est à elle que je dois ma rencontre avec la formidable collection des magazines Yggdrasil qui m’ont permis de la rendre moins oppressante et d’en faire une force créatrice.

"Habiter le Monde Autrement", c’est renouer avec le Vivant !

L'habitat représente un secteur important de la transition écologique. Je suis heureuse de donner un sens nouveau à mon métier en devenant formatrice en éco-construction.

La technique consiste à bâtir une maison à la main, sans bois, sans fer et sans machine, en co-création avec 15 autres personnes. Une technique parfois très déconcertante de simplicité qui nécessite juste de l’huile de coude et un esprit curieux et ouvert pour œuvrer ensemble.

Mon rôle est désormais de donner confiance dans une nouvelle réalité et de faire émerger l’artiste en chacun.e d’entre nous. Une réalité où l’on peut accéder à la terre sans s’endetter sur 30 ans, celle où l’on peut apprendre à construire avec son intuition comme guide à la place de la théorie rectiligne. Une réalité où l'on donne naissance à sa demeure, qui prend une forme à notre image et qui reçoit une âme.

En incarnant ce pouvoir créateur, notre mode de vie change. Oui, une autre fin du monde est possible. Celle où l’on donne naissance à de belles demeures pour accueillir l’extérieur en soi et devenir les humbles gardien.nes de lieux de vie.

Soigner la planète, grâce à notre présence consciente et émerveillée par les vies que nos lieux permettent.

L’artiste rend l’invisible visible. Il/elle aide à changer de point de vue sur le monde et à ouvrir le champ des possibles. Les liens féconds qui nous lient à notre environnement sont déjà tissés, il suffit de les rendre visibles.

Depuis avril 2022, j’ai quitté ma ville d’Arras dans le Pas-de-Calais pour atterrir au sein du collectif "Terre de Naissance" et de ce grand paquebot que représente cet écolieu de 10 hectares dans l’Aube.

La saison des chantiers se déroule jusqu’en octobre et j'anime plusieurs sessions qui sont accessibles à toute personne souhaitant mettre la main à la pâte !
Si la curiosité vous appelle à aller plus loin, prenons contact et organisons votre venue et pourquoi pas, votre projet résilient !

(1) Economie sociale et solidaire
(2) Citation de l'article L’énergie sexuelle, une énergie propre, disponible et gratuite, signé Karine Nivon

En savoir plus sur "Habiter le Monde Autrement"
# Actualités# Espace auteur.es# Evénement# Magazine# Médias# On parle de nous...

Publications récentes

Probabilité d'un effondrement selon l'ONU

Dans son « bilan mondial » de 2022, l'ONU conclut à la probabilité d'un effondrement des sociétés industrielles.

# Actualités

Juste "3 minutes"

Clément Desroziers qui, avec Hedera, signe le titre "3 minutes", à voir et écouter jusqu'à la dernière seconde, a répondu à 3 questions, en presque 3 minutes. 3, 2, 1, top départ !

# Actualités
© 2022 Yggdrasil