Skip to content
© Mathieu Bablet
Découvrir toutes les pépites

Carbone et Silicium

Bande dessinée de Mathieu Bablet
par Pablo Servigne, le
Nouveauté, Fiction

2046. Derniers nés des laboratoires Tomorrow Foundation, Carbone et Silicium sont les prototypes d'une nouvelle génération de robots destinés à prendre soin de la population humaine vieillissante. Élevés dans un cocon protecteur, avides de découvrir le monde extérieur, c'est lors d'une tentative d'évasion qu'ils finiront par être séparés. Ils mènent alors chacun leurs propres expériences et luttent, pendant plusieurs siècles, afin de trouver leur place sur une planète à bout de souffle où les catastrophes climatiques et les bouleversements politiques et humains se succèdent...

Comme à son habitude, Mathieu Bablet [qui a dessiné la couverture du numéro 7 d’Yggdrasil !] revient avec un grand et bel album – très impressionnant – dont il signe tout : le dessin, les couleurs et le scénario.

Dans la même veine que l’album de SF Shangri-La (2016), qui a rencontré un très large succès, le jeune dessinateur propose ici une autre anticipation, avec les mêmes formes de personnages allongés au visage plat, des décors architecturaux impressionnants, des couleurs martiennes... et toujours cette ambiance philosophiquement triste.

Triste n’est peut être pas le mot, car il y a de la lassitude aussi, et un peu de découragement. Pour décrire ce sentiment, Alain Damasio, qui signe la postface, invente le terme de « solstalgie », hybride entre solastalgie (le sentiment lié à la disparition de nos paysages) et la nostalgie (un retour impossible au pays natal).

C’est en tout cas ce que l’on finit par ressentir à force de s’enfoncer dans un futur de plus en plus dégradé écologiquement et socialement, mais aux technologies de plus en plus perfectionnées... et sensibles !

© Mathieu Bablet

L’histoire est donc une sorte de road-movie de deux robots humanoïdes à l’intelligence artificielle très pointue (Carbone et Silicium) et aux corps maltraités, qui déambulent à travers différentes époques autour du monde. Une sorte de scénario en kaléidoscope, des séries d’instantanés dont le fil conducteur est le lien entre les deux androïdes.

Le lecteur, hagard, suit ces pérégrinations en récoltant quelques pépites de beauté noyées dans ce futur atrocement transhumaniste. Et, progressivement, ces intelligences artificielles, auxquelles on finit par s’attacher, lucides et forcément déçues par leurs créateurs, finissent par exprimer ce qu’il y a de plus humain sur Terre, ce qu’il y a de plus vivant : la beauté, le lien, l’amour.

Quelle est la place de l’être humain dans ce monde ? Quel est le rapport entre l’esprit et le corps ? L’individu et le collectif ?

Pour Mathieu Bablet, la SF post-apocalyptique est une belle excuse pour aborder les grands thèmes qui étaient déjà présents dans La Belle Mort (2011), Adrastée (2013-2014) ou Shangri-La (2016).

Voilà un voyage philosophique futuriste grandiose et coloré, autour de thèmes intensément présents. Grandiose.

Dessinateur(s) : Mathieu Bablet
Éditeur : Label 619
Date de parution :
Nombre de pages :272
ISBN :979-10-335-1196-0
EAN :9791033511960

Lire également :

Classique,
Fiction

L’homme qui savait la langue des serpents

Roman de Andrus Kivirähk

L'Homme qui savait la langue des serpents raconte l'histoire du dernier des hommes qui parlait la langue des serpents, de sa soeur qui tomba amoureuse d'un ours, de sa mère qui rôtissait compulsivement des élans, de son grand-père qui guerroyait sans jambes, de son oncle qu'il aimait tant, d'une jeune fille qui croyait en l'amour, d'un sage qui ne l'était pas tant que ça, d'une paysanne qui rêvait d'un loup-garou, d'un vieil homme qui chassait les vents, d'une salamandre qui volait dans les airs, d'australopithèques qui élevaient des poux géants, d'un poisson titanesque las de ce monde et de chevaliers teutons un peu épouvantés par tout ce qui précède.

Classique,
Fiction

Ravage

Roman de René Barjavel

En 2052, tout le fonctionnement de la société repose sur la technologie. Les véhicules se déplacent dans les airs, les robinets distribuent de l'eau et du lait. Les grands écrans ont envahi les logements. Un jour, une gigantesque panne d'électricité paralyse tout le monde. Rapidement, vivre devient impossible et il faut se battre pour survivre. François Deschamps, un jeune homme originaire de la campagne, décide de fuir la capitale et espère construire un monde meilleur. Il rassemble quelques affaires et des provisions, regroupe ses amis, auxquels se joint Blanche, une jeune fille qu'il connaît et aime depuis longtemps et ensemble ils prennent la route.

Bande dessinée,Entretiens,Essai,Manuel,Nouvelle,Presse alliée,Roman,
© 2021 Yggdrasil