Skip to content
Découvrir toutes les pépites

Papiers - La fin du monde ? Non merci !

Entretiens de Collectif
par Jacques Tiberi, le
Nouveauté, Réalité

Dans ce numéro de la revue de France Culture, des scientifiques, des philosophes et des écologistes se penchent sur les motifs politiques et psychologiques pouvant expliquer que, malgré l'urgence environnementale, il soit si difficile de modifier les modes de vie et de production qui menacent l'écosystème de la planète.

À France culture, on est inquiet pour l'avenir. Mais cette fin du monde que nous prédisent les collapso, ces "néo-millénaristes" farfelus, ça va un peu trop loin quand même !

Ça commence, avec une longue interview du neuroscientifique Sébastien Bohler. Pour lui, nous sommes guidés par notre striatum, qui crée la dopamine et motive nos actes. Or, « le striatum est aveugle au futur ». Conséquence : l'humain est dans la quête permanente du jouir, sans conscience des conséquences. Comme l'explique Jonathan Franzen à la fin du mook, « l'homme vit au présent, pas au futur. Et jusqu'ici tout va bien », alors bon...

On poursuit avec un débat entre Pablo Servigne et le chroniqueur Hervé Gardette. Selon ce dernier, personne ne peut prouver que l'effondrement existe, dans le doute, les collapsos on fait le pari d'y croire.
Confirmation de Pablo : « la science n'a aucun moyen d'annoncer avec certitude un grand effondrement ; il y a des indices, on peut faire des scénarios, de la prospective, affiner l'intuition, mais on n'a aucune certitude de la proximité de l'effondrement, ni a contrario, de son impossibilité. Donc, il faut faire le pari que ça va avoir lieu pour s'y préparer ! ».

Oui, mais... l'effondrement sera-t-il heureux ? Pour Pierre-Henri Castel, auteur de Le mal qui vient, il faut se préparer au pire. Selon lui, « l'usage de la violence sera bientôt justifié pour empêcher la jouissance de ceux qui détruisent tout ».
À quand des chasses aux chasseurs ? Ne sous-estimons pas « la malfaisance qui risque de se déchaîner en cas d'effondrement ».

La peur de telles extrémités peut-elle être salutaire ? Pour certains, la peur est paralysante. Pour d'autres, elle est réjouissante. On rejoint ici Pablo Servigne : « nous avons tous un çavapétiste et un àquoiboniste en nous, ça dépend des jours... ».

Au final, on se dit que le véritable danger est institutionnel. Il se situe du côté de l'élite financière bunkérisée. Pour maintenir ses privilèges, ira-t-elle jusqu'à fonder un régime autoritaire ? Régime auquel le peuple devra répondre dans une insurrection populaire ?

Bref, l'effondrement serait-il le véritable Grand Soir ? Ou bien va-t-on aller, comme l'espère Jonathan Franzen, vers la gentillesse, l'entraide et le travail collectif ? Saura-t-on dépasser l'effondrement, en allant au risque de l'Autre ?

Auteur(s) : Collectif
Éditeur : Exils
Date de parution :
Nombre de pages :176
EAN :9782914823050

A lire également :

Nouveauté,
Réalité

Le Bug humain

Essai de Sébastien Bohler

Longtemps notre meilleur allié, notre cerveau risque aujourd’hui de causer notre perte. Car il existe un défaut de conception, un véritable bug, au coeur de cet organe extraordinaire : les neurones en charge d’assurer notre survie ne sont jamais rassasiés et réclament toujours plus de nourriture, de sexe et de pouvoir. Ainsi, nous sommes 8 milliards d’êtres humains sur Terre à rechercher encore et toujours la croissance dans tous les domaines. Pour ce faire, notre espèce hyper-consommatrice surexploite la planète, modifie son écosystème… et se met gravement en péril.

Nouveauté,
Réalité

L’Effondrement de l’empire humain

Entretiens de Manon Commaret, Pierrot Pantel

Rien n'est plus grave que le moment que nous vivons. Nous sommes embarqués dans un processus de destruction du monde naturel qui ne pourra aboutir qu'à notre propre perte. Face à cette urgence, à cette nécessité d'en parler, nous avons entamé un tour de France des « penseurs » de l'effondrement. Nous sommes allés recueillir leurs sentiments personnels et saisir comment, intimement, ils vivent avec cela, en abordant avec eux différents axes de réflexion : la famille, le déni, la santé, les peurs, les deuil, les préparations, etc.

Bande dessinée,Entretiens,Essai,Manuel,Nouvelle,Presse alliée,Roman,
© 2022 Yggdrasil