Skip to content
Découvrir toutes les pépites

Comment l’Empire romain s'est effondré

Essai de Kyle Harper
par Pablo Servigne, le
Nouveauté, Réalité

On ne peut plus faire l'histoire de la chute de Rome comme si l'environnement (climats, germes) était resté stable, comme si l'histoire ne se faisait qu'entre humains. L'Empire tardif a été le moment d'un changement décisif : la fin de l'Optimum climatique, qui a favorisé l'évolution des germes, comme Yersinia pestis, le bacille de la peste. Mais les Romains ont aussi été complices de la nouvelle écologie des maladies qui a assuré leur perte. Les bains publics étaient des bouillons de culture ; les égouts stagnaient sous les villes ; les greniers à blé étaient une bénédiction pour les rats qui transportaient les puces porteuses du bacille ; les routes qui reliaient tout l'Empire ont été à l'origine des épidémies de la mer Caspienne au mur d'Hadrien. Le temps des pandémies était arrivé.

C’est une somme imposante de 544 pages (dont 112 de notes et de références) écrite par l’un des spécialistes les plus respectés de la Rome antique, Kyle Harper, professeur d’histoire à l’université d’Oklahoma (États-Unis).

Depuis des siècles, les historiens avancent des dizaines d’explications possibles de la chute de l’Empire romain : les barbares, la décadence, les vices, le gigantisme, la désorganisation politique et militaire, les vagues migratoires successives, etc.

Dans ce livre, Harper en ajoute deux nouvelles, et non des moindres : le changement climatique et des épidémies (peste).

Pour l’historien, « l’essor et la chute de Rome nous rappellent que l’histoire des civilisations est encore et toujours le déroulement d’un drame environnemental. »

Il faut ici rappeler que le livre est paru avant la pandémie de Covid-19 !

Comment donc ne pas prendre ça pour un avertissement ?

Auteur(s) : Kyle Harper
Éditeur : La Découverte
Date de parution :
Nombre de pages :542
EAN :9782348037146

Lire aussi :

Nouveauté,
Réalité

L’Effondrement de l’empire humain

Entretiens de Manon Commaret, Pierrot Pantel

Rien n'est plus grave que le moment que nous vivons. Nous sommes embarqués dans un processus de destruction du monde naturel qui ne pourra aboutir qu'à notre propre perte. Face à cette urgence, à cette nécessité d'en parler, nous avons entamé un tour de France des « penseurs » de l'effondrement. Nous sommes allés recueillir leurs sentiments personnels et saisir comment, intimement, ils vivent avec cela, en abordant avec eux différents axes de réflexion : la famille, le déni, la santé, les peurs, les deuil, les préparations, etc.

Nouveauté,
Réalité

Le Bug humain

Essai de Sébastien Bohler

Longtemps notre meilleur allié, notre cerveau risque aujourd’hui de causer notre perte. Car il existe un défaut de conception, un véritable bug, au coeur de cet organe extraordinaire : les neurones en charge d’assurer notre survie ne sont jamais rassasiés et réclament toujours plus de nourriture, de sexe et de pouvoir. Ainsi, nous sommes 8 milliards d’êtres humains sur Terre à rechercher encore et toujours la croissance dans tous les domaines. Pour ce faire, notre espèce hyper-consommatrice surexploite la planète, modifie son écosystème… et se met gravement en péril.

Bande dessinée,Entretiens,Essai,Manuel,Nouvelle,Presse alliée,Roman,
© 2021 Yggdrasil