Skip to content
Découvrir toutes les pépites

Idées pour retarder la fin du monde

Essai de Ailton Krenak
par Gauthier Chapelle, le
Nouveauté, Réalité

Dans l'ouvrage Idées pour retarder la fin du monde, Ailton Krenak s'est approprié le discours sur l'anthropocène et situe son propos au lieu d'un paradoxe : avec la nouvelle crise environnementale qui est aussi une crise de civilisation pour les sociétés industrielles, c'est l'Indien qui, vivant la fin du monde depuis la colonisation (alors qu'elle représentait un cinquième de la population mondiale, 95% disparut au cours du premier siècle et demi après la conquête européenne), est devenu un expert en survie matérielle et culturelle. Il peut-être alors susceptible de fournir des stratégies de résistance en ces temps où l'humanité occidentale doit commencer à faire le deuil de ses projets d'exploitation illimitée de la Terre.

Il ne faut jamais oublier que d’autres peuples ont aussi connu une « fin du monde ». Les peuples autochtones d’Amérique du Sud en font partie, décimés à la suite de l’invasion de leurs terres par les Européens, et toujours menacés par la répression et l’expansion « moderne ».

Dans ce délicieux petit livre noir, l’éminente figure des luttes autochtones du Brésil, Ailton Krenak, partage quelques réflexions légères (dans le ton) mais néanmoins profondes avec le lecteur occidental.

Celui qui est devenu une véritable star depuis la pandémie explique en quoi l’expérience de son peuple pourrait nous servir à penser le « nouveau régime climatique de l’Anthropocène ». « Nous cherchons à tout prix à éviter la chute, mais ne devrions-nous pas plutôt trouver un moyen de chuter mieux ? »

Car, pour lui, c’est une évidence, tous les mondes ont une fin, la seule question valable est de savoir comment la retarder un peu. Dans notre monde vraiment mal barré, cette question prend toute la place.

« Cela fait cinq cents ans que les Indiens résistent ; à cet instant, ce qui me préoccupe davantage, ce sont les Blancs : comment vont-ils faire pour s’en sortir ? » Grâce à cette anthropologie inversée, un salutaire renversement de perspectives, l’auteur pointe les manquements et les impensés de la modernité. Non seulement nous avons causé le désastre, mais nous ne sommes pas du tout outillés pour cette fichue fin du monde, ni pour la vivre, ni pour la retarder !

Il y a tout à apprendre des peuples autochtones et de leurs stratégies de résistance et de résilience. Indispensable !

Auteur(s) : Ailton Krenak
Éditeur : Dehors
Date de parution :
Nombre de pages :64
ISBN :978-2-36751-024-8
EAN :9782367510248

A découvrir :

Nouveauté,
Réalité

Mère, l’enseignement spirituel de la forêt amazonienne

Essai de Laurent Huguelit

Invité par la forêt amazonienne à lui prêter sa plume, Laurent Huguelit nous fait découvrir l’enseignement de ce grand esprit que les peuples indigènes appellent « Madre » - la Mère.

Nouveauté,
Fiction

Penss et les plis du monde

Bande dessinée de Jérémie Moreau

À l'aube des temps, Penss, piètre chasseur, passe ses journées à contempler la beauté de la nature. Rejeté par son clan, il est contraint à la survie en solitaire et promis à une mort certaine. Mais au printemps, il arrache à la terre son plus grand secret : tout dans le monde se déplie inéluctablement. Une nouvelle vie commence pour Penss et, il en est certain, un nouvel avenir pour l'humanité...

Bande dessinée,Entretiens,Essai,Manuel,Nouvelle,Presse alliée,Roman,
© 2021 Yggdrasil