Skip to content
Découvrir toutes les pépites

Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce

Essai de Corinne Morel Darleux
par Pablo Servigne, le
Nouveauté, Réalité

Dans cet essai philosophique et littéraire rédigé à la première personne, la militante écosocialiste Corinne Morel Darleux questionne notre quotidien en convoquant le navigateur Bernard Moitessier, les lucioles de Pasolini ou Les Racines du ciel de Romain Gary. Elle propose un choix radical : refuser de parvenir et instaurer la dignité du présent pour endiguer le naufrage généralisé.

Dans ce petit essai rapide, dense et coloré, Corinne Morel Darleux nous emmène en promenade dans son jardin philosophico-politico-littéraire. La militante écosocialiste et conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes (aussi chroniqueuse pour Reporterre ), part du constat d’un enchaînement prochain de catastrophes susceptibles de ruiner notre monde.

Le livre est donc une réflexion buissonnante sur ce que pourrait être une éthique de l’effondrement. Nous évoluons au gré de ses pépites de lectures : La longue route du navigateur Bernard Moitessier, Mona Chollet, Françoise Héritier, Emma Goldman, Romain Gary, Pier Paolo Pasolini, etc.

Armée d’une belle plume, elle trace des pistes autant qu’elle sème des doutes salutaires, en apportant constamment du grain à moudre à cette pensée naissante et plurielle de l’effondrement. Elle en explore les recoins et les impensées, ouvre des voies, établit des liens, trouve des repères, toujours avec une part sensible : « J’ai envie d’un livre d’intuitions qui donne à penser tout en laissant des espaces de liberté et de fiction » (p. 26).

Sur le plan politique (c’est là le grand chantier du moment), malgré son constat que la politique institutionnelle « classique » ne fonctionne pas (« La conquête du pouvoir est trop longue », p. 56), Corinne ne peut toutefois pas se résoudre à abandonner les combats communs.

Mais comment faire ? De quelle base pouvons-nous partir ? Sur quelles valeurs communes ? (Le collapse rebat des cartes, mais pas toutes.) Entre le meilleur de l’individualisme et du collectivisme, Corinne reste en tension (une tension qui a d’ailleurs toujours accompagné l’anarchisme) ; désigne des ennemis ; propose d’« archipéliser les îlots de résistance » et d’adopter une vision systémique ; et aborde la question spirituelle (rapport au monde) et culturelle (récits et mythes).

Surtout, elle ébauche trois axes de ce qu’on pourrait appeler une matrice éthique et politique de l’effondrement : le refus de parvenir, la dignité du présent, et le « cesser de nuire ».

On en ressort avec ce sentiment paradoxal de pessimisme réjouissant et constructeur, en phase avec ce que clame haut et fort Extinction Rebellion : « L’espoir meurt, l’action commence. » Excitant !

Auteur(s) : Corinne Morel Darleux
Éditeur : Libertalia
Date de parution :
Nombre de pages :128
EAN :9782377290956

Lire également :

Nouveauté,
Réalité

Il est où, le bonheur

Essai de François Ruffin

Voici l’essai d’intervention du député-reporter François Ruffin sur l’urgence climatique et sociale. Un ouvrage coup de poing qui s’adresse à la jeunesse (et aux autres) afin que la lutte et l’espérance donnent naissance à un véritable front populaire écologique.

Nouveauté,
Réalité

Comment rester écolo sans finir dépressif

Essai de

À partir de son expérience personnelle de journaliste environnementale, Laure Noualhat va partir à la rencontre de congénères atteints, eux aussi, par l'écodépression, qui lui confieront de quelle façon ils ont remonté la pente, forgé leur salut et retrouvé leur confiance en l'avenir. Ce livre vous propose d'embarquer pour un voyage qui mène de la sidération à la résilience, au fil de pistes et d'outils pour aller mieux, en naviguant à votre rythme d'une étape à l'autre. Parce que, comme on dit chez les Kennedy, on ne va pas se laisser abattre !

Bande dessinée,Entretiens,Essai,Manuel,Nouvelle,Presse alliée,Roman,
© 2021 Yggdrasil